PropulseART


À la SAT, l’idée de faire de la transmission audio-vidéo dans un contexte artistique remonte à loin. La première expérience, «Rendez-vous... sur les bancs publics », a été présentée en 1999 alors que des stations de téléprésence avaient relié l'espace devant l'entrée du Musée d’art contemporain à Montréal et la Place d’Youville à Québec. Ce concept de Luc Courchesne et Monique Savoie avait permis aux passants des deux villes d’échanger des messages. L’objectif artistique était de relier deux lieux dans un espace autre qu’une salle de conférence.

Cet axe téléprésence, qui a pour but de faciliter la communication interpersonnelle à distance en opérant en mode point à point et en multipoints, a continué à se développer dans le programme de recherche Territoires ouverts (TOT) . Les deux premières phases de TOT ont mené au développement de l’application teleCHAHA qui permet d’utiliser des caméras DV standard pour la capture du signal audio et vidéo et de transmettre en duplex avec le protocole DVTS plein écran (720 x 480).

De cette réflexion entamée en 1999 est né PropulseART, un projet qui s’articule autour de trois axes :


Les premières expériences de station de téléprésence avaient été développées avec des logiciels courants, tels iChat ou Skype, qui permettaient de relier les communautés. PropulseART fait table rase de ces méthodes pour créer des outils plus systématiques, répondant aux besoins réels de tous ceux qui pourraient être appelés à utiliser la mise en réseau des systèmes audiovisuels, scéniques et informatiques : créateurs, producteurs, diffuseurs et opérateurs de salles publiques, publics situés hors du circuit traditionnel de tournées de produits culturels, médias communautaires, groupes dispersés géographiquement et groupes de formation à distance.
Valid XHTML 1.0 Transitional :: Valid CSS :: Powered by WikkaWiki